Le déménagement d’un centre de recherches universitaire Plus qu’un simple transfert, une organisation à toute épreuve !

Illustration avec la Faculté de Médecine de Saint-Etienne et le Laboratoire G2Elab et Grenoble INP – Ense³ déménagés par Demeco Transfert

L’enjeu majeur du transfert d’un centre de recherches universitaire réside moins dans le transport que dans l’organisation, la planification et la mise à disposition des compétences appropriées. Soumis au rythme du calendrier scolaire et aux exigences de manipulation d’équipements technologiques de pointe, les laboratoires scientifiques, dans une optique de transfert, ont besoin d’un partenaire capable de comprendre leurs contraintes, d’y répondre en termes d’équipements et de personnels mais surtout d’organiser et de coordonner le projet de bout en bout. Demeco Transfert, leader du transfert d’établissements publics/privés de recherche depuis 20 ans, a cette année réalisé les transferts de la Faculté de Médecine de Saint-Etienne et l’école d’ingénieurs Grenoble INP-Ense3ainsi que GE2Lab, le Laboratoire de génie électrique de Grenoble.

Ancrés au sein d’écosystèmes étudiants, les centres de recherches universitaires doivent être opérationnels et accessibles tous les jours afin de respecter le calendrier des protocoles de recherche en cours, y compris pendant les vacances universitaires. L’un des enjeux majeurs est donc de réaliser un transfert complexe sur la période la plus courte possible. Dès lors, le professionnel du déménagement qui les accompagne doit être en mesure de s’engager sur un résultat et sur la date de fin de chantier.

Par ailleurs, ces laboratoires scientifiques sont très souvent dotés d’équipements techniques et technologiques de pointe, sensibles et fragiles. Leur précision d’analyse, leur qualité de prototype ou leurs capacités de calculs, par exemple, en font des matériels qui nécessitent d’être manipulés et transportés dans des conditions spécifiques.

Le prestataire ne peut donc pas planifier le transfert en s’assurant seulement de la disponibilité des véhicules et des effectifs et en assurant le transport. Selon Frédéric Roy, Directeur de Demeco Transfert, « le déménagement d’un centre de recherches repose généralement sur 80 % de préparation pour 20 % de mise en œuvre ».

Bien entendu, le déménageur doit prévoir la logistique la plus pertinente :

  • véhicules plus ou moins spacieux,
  • caisses réfrigérées, sécurisées ou renforcées …
  • étiquetage caractéristique,
  • systèmes de géolocalisation, de traçage des manipulations ou de la température,
  • équipement de sécurité plus ou moins poussé,
  • horaires de mise en œuvre,
  • chemins empruntés pour le transport,

Mais, parce que les instruments sont parfois trop volumineux, trop lourds ou tout simplement interconnectés, des phases de démontage, de remontage et de redémarrage doivent également être prises en charge par le déménageur. Ces différentes phases exigeant des compétences spécifiques et variées, qui vont au-delà du classique emballage/transport/déballage, le prestataire devra sélectionner avec soin les collaborateurs, dont les qualifications coïncideront avec les besoins du client, tels que des électromécaniciens, des soudeurs, des manutentionnaires, ou encore des conducteurs de machines à treuil, à élévateur… A défaut, le déménageur sera tenu d’identifier et de coordonner des prestataires extérieurs qui possèdent des caractéristiques précises (homologation, outils rares …)

En pratique, pour structurer le transfert d’un centre de recherches universitaires de bout en bout, le déménageur est tenu d’organiser et de planifier :

  • l’identification des besoins et des contraintes spécifiques du laboratoire,
  • la sélection des compétences et des collaborateurs qui pourront répondre à ces besoins,
  • le choix des équipements et engins logistiques,
  • la désignation des prestataires si besoin,
  • la conception du tracé des voies à emprunter sur les différents lieux et entre eux,
  • la coordination entre les différents interlocuteurs,

Au moment du transfert, il doit définir les temps :

  • d’identification des équipements sur le lieu d’origine,
  • de démontage/remontage et/ou emballage/étiquetage,
  • de vérification de la capacité du nouveau site à recevoir dans de bonnes conditions le matériel,
  • de transport,
  • d’identification des endroits précis où déposer chaque machine sur le lieu de destination,
  • de redémarrage.

Illustration avec 2 transferts récents :

La Faculté de Médecine de Saint-Etienne

La Faculté de Médecine de Saint Etienne (3 000 étudiants) fait partie de l’Université Jean Monnet, SaintEtienne qui est l’une des 5 universités françaises pluridisciplinaires dotées d’une composante santé. Elle a été transférée en mai dernier vers le site du CHU de Saint-Etienne.

Demeco Transfert a organisé le déménagement de :

  • 13 laboratoires,
  • plus de 3 000 m3 de mobiliers
  • et pas moins de 1 km de livres et ouvrages

Il a nécessité :

  • 3 mois et demi de préparation
  • 400 déménageurs

Et pour le transport des équipements complexes et produits classés dangereux par l’ADR, l’utilisation de procédés spéciaux tels que : 

  • transport sous température contrôlée, 
  • emballages spécifiques et conteneurs homologués, 
  • étiquetage règlementé, 
  • l’équipement spécial de sécurité (extincteurs, baudriers, signaux d’avertissement…).

Grenoble INP

Grenoble INP-Ense³ (l’école nationale supérieure de l’énergie, l’eau et l’environnement) est l’une des 6 écoles de Grenoble INP. Elle a pour vocation de former des ingénieurs, des étudiants en master et des docteurs de référence dans les domaines de l’énergie, de la gestion de la ressource en eau, des impacts environnementaux et du développement et de l’aménagement durable. Le G2Elab, interagissant avec Ense3 , est le principal laboratoire de recherche dans le domaine du génie électrique. En juillet dernier, ces deux entités ont été transférées avec l’UJF, la partie universitaire correspondante, vers un nouveau bâtiment économe en énergie et tourné vers la gestion des ressources naturelles, toujours à Grenoble mais sur un autre campus.

Demeco Transfert a organisé le déménagement de notamment :

  • 3 584 m3 de mobilier,
  • 4 241 m3 d’équipements scientifiques,
  • 9 379 ml de documents et de petits matériels,
  • 2 médiathèques transformées en une seule sur le campus de destination

Il a nécessité :

  • 12 mois d’organisation
  • 24 déménageurs par jour, pendant 2 mois
  • 6 spécialistes de la filiale industrielle, pendant 1 mois et demi
  • 10 prestataires à coordonner pour des manipulations de recherches et des équipements très spécifiques

A propos de Demeco Transfert

Fort de plus de 20 ans d’expérience, Demeco Transfert, qui décline le savoir-faire Demeco à destination des clients professionnels, est un acteur majeur du transfert d’entreprises en France. Demeco Transfert, certifié ISO 9001 et ISO 14001 depuis 2008, est également un des seuls acteurs du secteur à disposer de la certification OHSAS 18001 (Occupational Health and Safety Assessment Series).

Ils ont fait confiance à Demeco Transfert : Laboratoires Pierre Fabre, Université Paris Descartes, de nombreux centres hospitaliers (Metz-Thionville, Lyon, Orléans…), Laboratoires BOIRON, siège de Technip Lyon, Réseau national MMA, Cour d’appel de Montpellier… Demeco Transfert fait partie du Groupe Nasse-Demeco.

A propos de la Faculté de Médecine de Saint-Etienne :

La Faculté de Médecine de Saint-Etienne accueille des étudiants de la France entière depuis 45 ans.

Ancrée sur son territoire, elle collabore en synergie avec le CHU de Saint-Etienne et l’École nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne au sein du Campus Santé Innovations. Elle propose des enseignements interrégionaux avec des diplômes communs en collaboration avec les Universités de Grenoble, de Lyon et de Clermont-Ferrand. Sa coopération avec les centres hospitaliers et les acteurs de santé locaux permet aux externes et internes de la faculté d’effectuer des stages en leur sein. Faculté à taille humaine et innovante sur un plan pédagogique, elle rayonne à l’international grâce à son Master Erasmus Mundus LIVE (vaccinologie), à ses partenariats avec des équipes étrangères et à l’accueil d’étudiants étrangers (brésiliens, canadiens, norvégiens, russes…) pour la réalisation de stages hospitaliers ou de recherche.

A propos de l’Ense3 :

Ense3, Energie, Eau, Environnement Relever les défis de demain L’énergie, l’eau et l’environnement sont les enjeux sociétaux majeurs d’aujourd’hui et de demain. L’ambition d’Ense3 est de former des ingénieurs et des docteurs pour développer de nouveaux modes de production, de transport et de stockage de l’énergie, inventer l’habitat et le transport du futur, assurer un approvisionnement en eau pour le plus grand nombre, en quantité et en qualité.

Chiffres clés :

  • 150 doctorants
  • 1000 étudiants
  • 17,44% d’étudiants étrangers
  • 8 filières métiers
  • 1 filière par apprentissage